DECLARATION SOLENELLE DES RESPONSABLES DE l’IGR

Le premier tour des élections régionales française du 20 juin 2021  à confirmé une présence forte de l’extrême droite dans le Grand Est.  Même si elle est en recul par rapport à 2015 l’extrême droite demeure en mesure de l’emporter au 2e tour le 27 juin.

Européens convaincus, nous savons qu’une une partie importante des enjeux auxquels nous sommes d’ores-et-déjà confrontés – enjeux climatiques, économiques, sociaux, sanitaires, sécuritaires – ne pourra pas trouver de solutions réelles et pérennes sans une dimension de coopération européenne forte. A cet égard les régions sont aussi un acteur clef dans la gestion des fonds européens.

Nous pensons qu’il est impératif de redonner le « goût d’Europe » à nos concitoyens en démontrant la réalité quotidienne de la construction européenne au plus près du terrain et l’importance des enjeux communs, tout en promouvant une Europe davantage démocratique et écologique, espace commun de libertés et de protection sociale.

C’est pourquoi nous voulons aujourd’hui  réaffirmer clairement que l’arrivée au pouvoir du Rassemblement national dans une région située au cœur de l’Europe constituerait un signal désastreux pour l’ensemble des territoires  composant la Grande région transfrontalière et plus largement pour la construction européenne.

Dans son programme le Rassemblement national met effectivement en avant le repli sur soi et une politique visant à limiter les échanges en rendant les frontières beaucoup moins ouvertes.  Le candidat RN a expliqué en effet que la première mesure qu’il prendrait s’il était élu à la tête de la région Grand Est serait « le retour à toutes les sécurités ». Dans ce cadre il a évoqué « la sécurité identitaire (…) en nous mettant à l’abri de tous les flux migratoires. »

Nous ne pouvons accepter ce qui constituerait un recul par rapport au travail accompli au sein de la Grande Région transfrontalière visant au contraire à accroitre les coopérations transfrontalières.

 

Signataires :

CF Nothomb. président d’honneur de l’IGR (Habay, Belgique)

Roger Cayzelle, président (Metz, France)

Franz-Peter Basten (Trèves), Hanspeter Georgi (Sarrebruck) Bruno Théret (Luxembourg) André Parthenay (Audun le Tiche) Bruno Echterbillle (Herbeumont, Belgique), vice-présidents

Jean Salque, secrétaire général (Metz, France), Yves Sand (Metz trésorier)

Et les membres du Conseil d’administration de l’IGR …

Sabrina Sagramola (Luxembourg)

Frantz Bittner (Neuerburg, Allemagne), Bernhardt Kaster (Trèves) Andréas Steier (Trèves )  Peter Moll (Sarrebruck)

Frédérique Seidel , Guy Keckhut (France)…………

 213 total views

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *