Interreg Grande Région et Santé

Soutenir la coopération transfrontalière en matière de soins et de prévention

28 juin 2021 – Evénement digital

 

Au moment où la pandémie continue de reculer sur l’ensemble des versants de la Grande Région, et que le programme Interreg V A 2014-2020 touche à sa fin (les derniers projets validés courent jusqu’à la fin 2022), l’autorité de gestion du programme a souhaité réunir 9 projets emblématiques autour de tables rondes virtuelles sur 3 thématiques en lien avec la santé.

L’objectif était de mieux connaître les actions de ces projets, de tirer des enseignements de leurs résultats et de réfléchir à l’avenir de la coopération transfrontalière en santé en Grande Région qui est depuis plusieurs années une dimension importante des programmes Interreg.

La crise sanitaire et ses conséquences pour les projets Interreg Grande Région ont été également abordées.

Jean Salque revient sur les éléments essentiels de cet événement digital animé par Guy Keckhut. 

Programme

Focus sur le programme Interreg

Interreg

Interreg, ou la « coopération territoriale européenne (CTE) », s’inscrit dans le cadre de la politique de cohésion européenne. Cette politique vise à renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale en réduisant les différences de développement entre les différents territoires de l’Union européenne.

Financé par le « Fonds Européen de Développement Régional » (FEDER), Interreg constitue depuis plus de 25 ans le cadre pour des coopérations transnationales, transfrontalières et interrégionales.

2014 était le point de départ de la 5e période de programmation Interreg qui arrive à son terme.

Le futur programme (Interreg VI A 2021-2027) est en cours d’élaboration.

Le programme Interreg V A Grande Région 2014-2020

Le programme Interreg V A Grande Région soutient des projets de coopération transfrontalière entre acteurs locaux et régionaux issus des territoires qui composent la Grande Région.

Par le biais de ces coopérations transfrontalières, le programme vise à renforcer la cohésion territoriale, sociale et économique de l’espace grand-régional en réduisant les effets négatifs des frontières.

Peuvent être soutenus aussi bien des projets de proximité que des actions d’envergure à l’échelle du territoire de la Grande Région.

140 millions d’euros de FEDER pour soutenir des projets transfrontaliers

Le programme Interreg V A Grande Région est doté d’une enveloppe d’environ 140 millions d’euros de FEDER (139 802 646 EUR).

Comme les projets peuvent être cofinancés à hauteur de 60 % maximal par le FEDER, des projets d’un volume total de 233 millions d’euros peuvent être soutenus dans le cadre du programme.

Les priorités thématiques du programme

La stratégie du programme Interreg V A Grande Région est construite autour d’un triptyque « emploi / développement territorial / économie » qui place le soutien à l’emploi sur le marché du travail grand-régional au cœur des priorités.

Les projets cofinancés doivent s’inscrire dans un des quatre axes prioritaires du Programme :

  • Axe prioritaire 1 : Poursuivre le développement d’un marché du travail intégré en soutenant l’éducation, la formation et en facilitant la mobilité physique
  • Axe prioritaire 2 : Assurer un développement respectueux de l’environnement et du cadre de vie
  • Axe prioritaire 3 : Améliorer les conditions de vie
  • Axe prioritaire 4 : Renforcer la compétitivité et l’attractivité de la Grande Région

 

L’autorité de gestion

L’Autorité de gestion du programme Interreg V A Grande Région est un Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) de droit luxembourgeois qui comprend deux membres, le Conseil régional Grand Est et le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures (MDDI) du Grand-Duché de Luxembourg. Le GECT est présidé par le Président de la Région Grand Est et sa direction opérationnelle est assurée par le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures.

L’Autorité de gestion est responsable de la gestion du programme de coopération Interreg V A Grande Région et s’assure que les différents organes du programme remplissent les missions qui leur incombent et coopèrent sans difficultés. Elle  est assistée dans son travail journalier par le Secrétariat conjoint. En tant qu’interface entre les autorités du programme et les opérateurs de projets, le Secrétariat conjoint joue un rôle central dans l’accompagnement des projets : il promeut le programme et informe les bénéficiaires potentiels sur les possibilités de financement, il accompagne le processus de dépôt et d’instruction des dossiers de subvention et soutient les opérateurs lors de la mise en œuvre administrative, technique et financière de leurs projets.

 Pour aller plus loin

 

Le lien vers le replay du webinaire

[FR] Interreg Grande Région et Santé – événement en ligne du 28.06.2021 – YouTube

[DE] Interreg Großregion und Gesundheit – Online-Veranstaltung vom 28.06.2021 – YouTube

 Le document publié par la Commission européenne en 2017 : La coopération transfrontalière dans le domaine de la santé Commission européenne 2017

Le lien vers le site COSAN

https://cosangr.eu/ 

Les liens vers le résumé des projets présentés

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2021/02/NHL-ChirEx_FR_Description.pdf

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2021/02/PTFSI_FR_Description.pdf

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2019/03/APPS_FR_Description.pdf 

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2019/06/INTERRED_FR_Description-1.pdf

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2019/03/SENIORACTIV_FR_Description.pdf

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2020/07/FR-COSAN-description.pdf

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2021/02/GeKo-SaarMoselle-resume-FR.pdf

http://www.interreg-gr.eu/wp-content/uploads/2019/03/IMPROVE-STEM_FR_Description.pdf

 

Le descriptif succinct du projet EP/PT Equipe transfrontalière de protonthérapie

Ce projet est porté par l’Université de Lorraine (CHRU de Nancy) en partenariat avec l’Institut de Cancérologie de Lorraine, l’Université de Liège (Belgique), l’Université de la Sarre (Allemagne), le Centre de radiothérapie du Luxembourg, et avec l’appui de l’expertise de l’Université de Louvain.

Avec la chirurgie et la chimiothérapie, la radiothérapie est un des traitements majeurs des cancers.

Les techniques de radiothérapie évoluent rapidement et de nouvelles technologies d’irradiation sont en cours de développement.

La protonthérapie est une technique de radiothérapie qui s’appuie sur les caractéristiques physiques des protons, différentes de celles de photons (rayonnement classique en radiothérapie), pour améliorer les résultats de l’irradiation.

La recherche clinique et radiobiologique autour des protons est limitée à cause du petit nombre de centres qui possèdent l’équipement nécessaire.

Les cliniciens et chercheurs des établissements partenaires ont donc décidé de se structurer afin de mettre en place une équipe spécialisée en protonthérapie et une forte coopération transfrontalière clinique et scientifique au sein de la Grande Région autour de la protonthérapie et permettre ainsi :

  • la création d’un réseau d’excellence : recherche, indications thérapeutiques, formation des professionnels, développement d’un projet de centre grand-régional ;
  • le renforcement de l’attractivité des services de radiothérapie en Grande Région :
  • l’accès des patients des territoires concernés à la protonthérapie.

 43 total views

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *