L’Union économique belgo-luxembourgeoise (UEBL) Leçons du passé, perspectives d’avenir

Webinaire | 24 mars 2021 14h00 – 15h30

Co-organisé par

 

L’IGR a participé à cet événement.

Problématique

L’Union économique belgo- luxembourgeoise (UEBL) a été conclue le 25 juillet 1921.

La Convention de 1921 est complétée en 1935 par un volet financier et monétaire, un régime commercial commun et une « communauté spéciale de recettes » en matière d’accises spécifiques.

En 1963, les dispositions de l’UEBL évoluent suite à l’entrée en vigueur de la Communauté économique européenne (CEE) et du Benelux.

Souhaitant amplifier leur coopération au-delà des domaines économiques et monétaires, le 18 décembre 2002, les deux pays renouvellent la Convention sous une forme enrichie, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour une coopération politique et administrative renforcée notamment en matière de justice, de citoyenneté, de la santé et des synergies transfrontalières dans la Grande Région, ainsi que pour la concertation au sein de l’Union européenne.

Durant un siècle, la Belgique et le Luxembourg ont abouti à un partenariat bilatéral solide, ponctué de certaines difficultés et tensions, mais approfondi et renouvelé au fil des années.

Le centenaire de l’UEBL, qui a lieu dans un contexte grand-régional, européen et international émaillé de défis et d’incertitudes sans précédent, invite au débat et à la réflexion sur les enseignements du passé, le bilan actuel et les perspectives d’avenir de cette union.

 

Qu’est-ce que le Benelux?

Le Benelux est un accord de coopération intergouvernementale entre la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg.

Pendant la Seconde Guerre mondiale déjà, les gouvernements de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg avaient décidé de collaborer plus étroitement. C’est en 1944 que le Benelux a vu le jour comme union douanière. Les trois partenaires ont ainsi pris l’initiative des toutes premières étapes vers l’intégration européenne. En 1958, l’union douanière entre la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg débouchait sur le Traité instituant l’Union économique du Benelux, impliquant un élargissement et un approfondissement de la coopération économique.

Le 17 juin 2008, un nouveau Traité Benelux était signé. Désormais, la coopération va se concentrer sur trois thèmes-clés: le marché intérieur & l’union économique, le développement durable et la justice & les affaires intérieures et tout ceci sous un nouveau nom: l’Union Benelux.

 

Programme

 

  • 14h00 – Remarques introductives – Dr Elena Danescu, Coordinatrice de l’EDIC Université du Luxembourg
  • Mot de  bienvenue –  Andreas Fickers, Directeur du Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C²DH)
  • 14h10 – Allocution d’ouverture – S.E.M. Thomas Lambert, Ambassadeur de Belgique au Grand-Duché de Luxembourg
  • 14h20 – « Un siècle de coopération belgo-luxembourgeoise » – Dr Franz Clément, Chercheur au Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER)
  • 14h50 – «UEBL – Bilan actuel et regard prospectif» – M. André Biever, Directeur adjoint, Ministère des Affaires étrangères et européennes du Grand-Duché de Luxembourg
  • 15h10 – Débat avec le public / Session de questions-réponses
  • 15h30 – Clôture de la manifestation

 

Présentation des intervenants

  • André Biever est titulaire d’un Master en relations internationales de Sciences Po Paris et d’une Maîtrise d’histoire à l’Université Paris IV Sorbonne. Il a également travaillé à la représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies à Genève, mais aussi au sein de la Représentation permanente du Luxembourg auprès de l’Union Européenne. Il a également travaillé au sein des Ambassades du Luxembourg en Inde et au Nicaragua. Depuis le 1er septembre 2019, il est Directeur adjoint au sein de la Direction des affaires européennes et des relations économiques internationales du Ministère des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg.
  • Franz Clément a une formation de base en sciences politiques (Université catholique de Louvain) et est titulaire d’un diplôme d’études approfondies en sociologie du travail (Université Nancy 2). Il est également docteur en sociologie diplômé du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) à Paris. Il exerce son activité professionnelle de chercheur en sciences sociales à Esch-Belval au LISER (Luxembourg Institute of Socio Economic Research). Il a produit diverses recherches et publications sur le dialogue social au Luxembourg et dans la Grande Région ainsi que sur les travailleurs frontaliers dans ce même espace.
  • Andreas Fickers est le directeur du Centre for Contemporary and Digital History (C²DH) et le chef du DH-Lab. Il a étudié l’histoire, la philosophie et la sociologie et est actuellement professeur d’histoire contemporaine et numérique à l’Université du Luxembourg. Il dirige le Doctoral Training Unit ‘Digital History & Hermeneutics’ (DTU) financé par le FNR et coordonne la Trinational doctoral school. Il est également le chercheur principal des projets DEMAPopkult60 et LuxTime et éditeur du Journal of Digital History. Il est actuellement le coordinateur national luxembourgeois de DARIAH-EU et membre du conseil de recherche conjoint Humanities in the European Research Area (HERA).
  • Thomas Lambert a une formation en droit (Université Catholique de Leuven et faculté de droit de l’Université d’Aarhus). Après avoir exercé dans différents bureaux d’avocats, Thomas Lambert travaille au sein de la Représentation Permanente de la Belgique auprès des Nations Unies à New-York puis auprès de celle de l’Organisation Mondiale pour le Commerce à Genève. En 2004, il exerce la fonction de négociateur fédéral pour le 7ème Programme Cadre pour la recherche et l’innovation au sein de la Représentation Permanente de la Belgique auprès de l’Union Européenne. Il intègre, ensuite, le Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères Belge en tant que Chef de Cabinet Adjoint, puis devient Représentant Permanent Adjoint au sein de la Représentation Permanente de la Belgique auprès des Nations-Unies. En 2013, Thomas Lambert est Ambassadeur Suppléant au sein de l’Ambassade de Belgique auprès des Etats-Unis. Depuis septembre 2017, il exerce ses fonctions d’Ambassadeur au sein du Service Public Fédéral des Affaires Etrangères à Bruxelles.

Pour en savoir plus :

Le lien pour voir le Webinaire en format vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=6BzlhVyzD6o

 

 

 

 80 total views

Venus pour rester ! Les étudiants comme travailleurs qualifiés potentiels dans la région de Trèves/Luxembourg

Webinaire | 11 mars 2021 17h30 – 19h30

Co-organisé par

L’IGR a participé à cet événement organisé par l’Office du développement urbain et des statistiques dans le cadre du projet Interreg Task Force Grenzgänger 2.0, dans lequel la ville de Trèves est impliquée en tant que partenaire opérationnel

Résumé

Le professeur Udo Burchard de l’Université des sciences appliquées de Trèves a présenté les résultats d’une étude conjointe sur les forces et les faiblesses de la région de Trèves en tant que lieu de vie et de travail pour les jeunes universitaires et leurs projets de carrière. Elle est basée sur une enquête auprès de plus de 1000 étudiants de la Hochschule et de l’Université de Trèves et contient également des questions sur l’attractivité du marché du travail luxembourgeois.

Dans le cadre d’ateliers thématiques, des idées ont été développées et collectées à partir desquelles la région de Trèves / Luxembourg peut devenir encore plus attrayante en tant que lieu de résidence et de travail pour les jeunes dans les professions à formations académiques.

Programme détaillé

17h35  – 17h40 : Allocutions d’ouverture

  • Wolfram Leibe, Maire de Trèves
  • Julia Schäfer, chef adjointe du bureau du développement urbain et des statistiques de la Ville de Trèves

17h40 – 18h05 : Présentation de l’étude Young Professional Labour Market Region Trier /                                               Luxembourg

  • Dr. Udo Burchard, Faculté des sciences appliquées de Trèves

18h05 – 18h55 : Interventions d’acteurs du marché du travail concernant la possibilité d’accroitre                                  l’attractivité

  • Philipp Ihl, diplômé de l’Université des sciences appliquées de Trèves et PDG de fashsiontale.de
  • Pascal Schäfer, diplômé de l’Université de Trèves, consultant en personnel et fondateur de talentmindz.lu
  • Silke Koppitz, coach de carrière avec sa propre chaîne YouTube
  • Daniel Arnold, Chef de projet Task Force Transfrontaliers au Bureau du développement urbain et des statistiques, Trèves
  • Heribert Wilhelmi, directeur général de l’agence pour l’emploi, Trèves
  • Thorsten Semrau, Université de Trèves, professeur de gestion
  • Jens Stagnet, chef de projet pour l’initiative des travailleurs qualifiés d’Emsachse
  • Esra Limbacher, avocate dans l’équipe de base du Border Crossing Task Force 2.0

18h55 – 19h05 : Questions et discussions avec l’auditoire

19h05 – 19h20 : Groupes de travail thématiques

  • Vivre et travailler à Trèves pour les diplomé.es universitaires
  • Travailler dans la région Trèves/Luxembourg pour les diplomé.es universitaires

19h20 – 19h30 : Synthèse, perspectives et conclusions

Pour en savoir plus :

Le lien pour voir les séquences du Webinaire en format vidéo (en allemand seulement) :  https://tf-grenzgaenger-trier.de/

La présentation du Professeur Udo Burchard (en allemand seulement) : Gekommen-um-zu-bleiben-Vortrag-UB_110321_Pra-s-animiert

La synthèse des ateliers (en allemand seulement) : Workshops-Gekommen-um-zu-bleiben

 

 

 

 

 82 total views