Présentation du projet de Smart City

par la Communauté de Communes du Pays-Haut Val d’Alzette

Maison de la Grande Région 

Esch sur Alzette – 9 octobre 2019

Trente personnes étaient présentes à l’occasion de cette manifestation co-organisée par l’Institut de la Grande Région et la Communauté de Communes du Pays-Haut Val d’Alzette (CCPHVA) représentée par son Président, André Parthenay et son Directeur Général des Services, Julien Vian.

En ouverture, André Parthenay a replacé ce projet de « territoire intelligent » dans le contexte plus global de la démarche de projet de territoire qui vise à construire une agglomération transfrontalière, en lien avec l’Etablissement Public d’Aménagement Alzette Belval et le Groupement Européen de Coopération Territoriale Alzette Belval, autour de deux enjeux : le développement durable (label Ecocité depuis 2009) et la culture (Pôle culturel de Micheville, travail avec le syndicat des communes du Sud du Grand Duché, Prosud , dans le cadre du projet Esch « capitale européenne de la culture 2022 »).

Il a ensuite appelé de ses vœux la co-construction de projets avec le Grand Duché au service d’un co-développement du territoire transfrontalier.

Avant de céder la parole à Julien Vian, il a précisé que la démarche « territoire intelligent » avait vocation à s’étendre de l’autre côté de la frontière ainsi qu’à l’échelle du nouveau Pôle Métropolitain Frontalier Nord Lorrain du côté français

Julien Vian a tout d’abord précisé que la population du territoire, après consultation, avait choisi le nom « ECLOR » pour ce projet de « territoire intelligent ».

Il a ensuite dégagé les caractéristiques et les originalités de la démarche :

  • une modalité de marché public a été utilisée pour la première fois en France : le partenariat d’innovation (avec un consortium réunissant Capgemini, Bouygues et Suez) ;
  • ce projet de transformation du territoire met en œuvre de nouveaux services innovants pour l’ensemble des acteurs, usagers, entreprises et partenaires de la collectivité.  Il s’appuie sur des technologies digitales avancées telles que les objets connectés, l’intelligence artificielle et les services numériques aux usagers ;
  • la CCPHVA devient ainsi la première communauté de communes de cette taille en France à initier un projet transversal de smart city de cette envergure ;
  • ce projet se distingue aussi par d’autres spécificités du territoire : transfrontalier avec le Luxembourg et en recherche de nouveaux leviers d’attractivité ;
  • ce projet est co-construit tant avec les opérateurs privés qu’avec les citoyens (démarche participative) en veillant à conserver la maîtrise publique des données publiques ;
  • ce projet a pour ambition de renforcer les démarches de développement durable déjà initiées (par exemple en transformant les infrastructures anciennes au sein des zones industrielles ou de l’habitat pour les mettre à disposition de citoyens et d’entreprises désireux de s’engager dans l’économie verte et les énergies renouvelables), promouvoir les initiatives locales par l’open innovation en permettant de rassembler les acteurs publics et privés autour de projets ambitieux, et redynamiser le tissu économique ainsi que l’attractivité régionale par l’implantation de nouvelles activités sur le territoire ;
  • les domaines couverts par ce projets sont : la production d’énergie renouvelable, la gestion de l’éclairage public, la rénovation de l’habitat, la gestion des déchets, la « silver économie », la mobilité interne et transfrontalière, le développement économique et les filières courtes.

Dans les échanges qui ont suivi, plusieurs enjeux essentiels ont été soulignés :

  • la mutualisation et la coopération entre collectivités (tant horizontale que verticale afin de favoriser l’interopérabilité entre les projets et les territoires, en particulier avec les communes luxembourgeoises) afin d’abaisser les coûts fixes ;
  • la mise en place de communautés (facilitant l’échange de bonne pratiques, l’essaimage et l’accompagnement par des experts) ;
  • la formation au numérique des élus et des agents des services des collectivités ;
  • l’accompagnement des citoyens à l’usage du numérique, avec un ciblage spécifique des travailleurs frontaliers ;
  • l’utilisation du projet comme levier de l’aménagement du territoire.

Pour en savoir plus :

https://eclor.eu

Support de la présentation : Partenariat d’innovation – ECLOR 

http://www.lessentiel.lu/fr/news/grande_region/story/une-collectivite-frontaliere-se-veut-ultra-connectee-11611395

 41 total views

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Présentation du projet de Smart City par la Communauté de Communes du Pays-Haut Val d’Alzette: 09 octobre 2019 Maison de la Grande Région Esch sur Alzette. https://institut-gr.eu/2019/10/09/presentation-du-projet-de-smart-city/ […]

  2. […] Présentation du projet de Smart City par la Communauté de Communes du Pays-Haut Val d’Alzette: 16 octobre 2019 Maison de la Grande Région Esch sur Alzette. https://institut-gr.eu/2019/10/09/presentation-du-projet-de-smart-city/ […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *